Les 6 points à connaître pour travailler dans la mode : la force du réseau et du book !

Avec Geneviève De Fontenay

I. La force du réseau

 

Le truc infaillible pour travailler dans la mode est d’abord de se faire un réseau. Il est rare que l’on trouve un job en répondant à une annonce dans le milieu. Mais  comment faire ?

1. Etre membre d’une association sportive ou en rapport avec ses centres d’intérêt.

La plupart du temps, les gens ne connaissent pas le système du réseau pourtant il n’est pas difficile de s’en créer un. D’ailleurs vous l’avez sans doute déjà sans le savoir.  Il suffit pour cela de se tourner vers vos centres d’intérêts. Par exemple, vous faites partie d’une association sportive et vous faites du judo ou de la danse, à priori ça n’a rien à voir avec la “choucroute” mais si vous vous mettez en free lance par exemple, on pourra très bien vous solliciter pour réaliser les costumes de gala de danse ou des tenues de judo. Vous pouvez très bien y rencontrer un photographe qui vous fera les photos de votre Book et comme il connaîtra votre travail, il en parlera autour de lui. Vous pouvez aussi vous y faire un groupe d’amis avec qui vous partagez la passion du théâtre et vous retrouver invité (e) à une première qui pourrait vous faire rencontrer des Guest stars. Cela m’est arrivée quelquefois, je me suis retrouvée ainsi en vacances avec des comédiens d’une série de Canal mais honnêtement c’est très rare. Il y a mille et une manière d’utiliser son réseau. Ce réseau peut être aussi tout simplement un “coach énergisant” , des connaissances qui vous aident à tenir bon, à ne pas lâcher une affaire ou qui ont quelques trucs à vous donner en relaxation etc…

2. Participer à des événements

L’autre manière de se créer un réseau dans le milieu est de participer à des événements comme par exemple un marché de petits créateurs. La place y est moins chère et les petits marchés acceptent quelques amateurs qui ne sont pas organisés en entreprise.

Vous pouvez trouver des associations dont le but est de réaliser des défilés. Souvent ce sont des collectifs de créateurs amateurs ou professionnels qui se regroupent pour se faire connaître. il y en a dans toutes les villes moyennes ou grandes. Devenez membre de cette association.

 

3. Organiser des événements

Un autre moyen est d’organiser vous-même un évènement. Je me souviens lorsque j’ai organisé ma première exposition de costumes au sein de la MJC “Les hauts de Belleville” à Paris,  le directeur, en voyant mon travail m’a sollicitée directement pour donner des cours de “couture et création” puis pour organiser un défilé plus tard sur les pays du monde. L’exposition n’avait pas été vue par beaucoup de monde mais une seule personne avait suffit à ce que je sois embauchée. Tout ceci m’a permis de faire de belles photos de l’exposition simples mais efficaces pour présenter mes modèles dans un Book.

Plus tard, j’avais pris des cours du soir en croquis de mode auprès de la mairie de Paris. Un collectif se créa l’année d’après alors que je ne suivais plus les cours mais j’étais dans la mailing liste. Je fus sollicitée par ce collectif d’auditeurs créateurs pour participer à un défilé à la mairie du 4ème arrondissement. Ceci me permit d’atterrir dans la mailing liste de la directrice des cours du soir de la Mairie de Paris. Elle me sollicita pour participer à une exposition des travaux des anciens auditeurs des cours du soir. Et voilà que je lui présentais lors d’un entretien préalable mon Book pour sélectionner les modèles à exposer. Elle m’embauchait dans la foulée pour donner des cours en modélisme sur une formation de stylisme-modélisme. Au sein de cette formation , une des élèves me demanda une prestation sur la gradation de sa collection (décliner un patron en plusieurs tailles) etc… Un réseau en entraîne un autre et vous ouvre des portes directement ou indirectement !

4. Participer à des concours de mode

Il existent de nombreux concours de mode accessibles aux professionnels, aux amateurs ou aux étudiants. Même si vous ne gagnez pas, il permet de se surpasser et si vous allez en finale de rencontrer du monde, et donc d’agrandir votre réseau. Vous avez la liste des concours de mode en cliquant ici.

4. Entretenir son réseau

Il faut ensuite entretenir son réseau et pour qu’il fonctionne il doit marcher dans les deux sens. Continuer à participer ou créer des événements et invitez-y votre réseau . Rendez-lui des services également, il vous en rendra également comme sur Book.fr que nous allons voir dans la prochaine rubrique sur le Book. Pour que le réseau soit entretenu, il doit fonctionner dans les deux sens.

Le réseau un jour, cela peut-être vous-même et c’est toujours non seulement gratifiant mais il vous permet toujours d’avoir un retour directement ou indirectement. Une de mes anciennes élèves de bac avec qui j’ai gardé des liens sur Facebook continuait à me donner des nouvelles de sa vie professionnelle et un jour elle a eu envie de changer de boîte. Au même moment, je reçus une sollicitation au lycée d’une entreprise qui recherchait une modéliste. Je devais m’y déplacer pour visiter une de mes élèves en stage. Je vis que l’ambiance de travail y était bonne. Je donnais par la même occasion le CV de mon ancienne élève. Je décris surtout le très bon souvenir de ses compétences mais surtout de la qualité de ses relations humaines. Ma recommandation en plus de ses qualités humaines firent toute la différence. Elle a été embauchée d’office malgré d’autres candidats qui se présentèrent. En retour, j’aurai un  œil sur mes stagiaires à travers le sien.

II.  La force du Book ou comment décrocher un entretien d’embauche ?

Rien n’est plus frustrant lorsque l’on parle avec une personne qui nous dit combien elle passe de temps sur ses créations quelles qu’elles soient (en peinture, crochet, tricot, couture ou même en pâtisserie ) sans en voir la couleur ! Cette personne en parle pendant des heures et au moment où on lui demande des photos, elle dit : “je n’ai pas pensé à en faire” ou alors elle cherche pendant longtemps sur son portable parmi les  photos de famille pour finalement vous dire “je les ai effacées” ou “elles sont chez moi sur mon ordi”…Que des paroles qui s’envolent donc !

Lors d’un entretien c’est pareil. Différenciez-vous grâce à un Book en ligne et un Book papier. Il vous faut les deux ! Pensez que la connexion peut être parfois mauvaise. Le Papier viendra sauver votre propos avec des beaux tirages photos,  des échantillons de tissu, de quoi éveiller les sens du toucher de votre interlocuteur. En revanche grâce au Book en ligne sur internet vous pourrez le montrer de partout dans le monde avec simplement une connexion.

 

1. Le Book en ligne

Je recommande le site book.fr qui propose un emplacement pour le faire avec son interface très conviviale et son référencement dans l’annuaire de book.fr très bien fait pour 20 euros par an ! Le plus : son système de parrainage qui vous permet l’année d’après d’avoir 1 an gratuit sur votre abonnement.book.fr

 

Il vous permettra aussi de vous faire un réseau en ligne car beaucoup d’artistes échangent leurs talents entre eux. Ainsi vous pouvez avoir de belles photos avec un mannequin pro, un maquilleur, un coiffeur pour un Shooting pro à 0 euros. Vous pouvez d’ailleurs consulter mon Book Isabelle Carré en ligne  pour vous donner un exemple. Grâce à lui, je me suis faite repérer pour travailler avec Geneviève de Fontenay pour les costumes folkloriques des Miss et pour participer à un défilé pro gratuitement, organisé par un collectif de mode à Paris. Il y a d’autres sites mais je parle de celui que je connais.

Book Isabelle Carré

En complément, soyez présent sur Instagram, Facebook et Pinterest, les réseaux sociaux.

Mais vous me direz, comment décroche-t-on un entretien grâce au Book ?

Et bien si vous postulez en ligne ou répondez à une annonce, il suffit d’envoyer le lien de votre Book en ligne par mail à votre interlocuteur.

Lorsque j’ai dû envoyer mon travail en ligne notamment pour gravir des échelons, ma lettre de motivation était en PJ mais en ce qui concerne mon CV , je proposais de le découvrir directement en cliquant sur ce lien.   Bien souvent les recruteurs ne prennent pas le temps d’ouvrir la PJ pour peu qu’ils n’aient pas le bon logiciel pour lire le document. Ainsi, le lien les conduisaient directement sur mon CV mis en ligne sur mon Book. D’une “pierre deux coups” , en un Click ils voyaient mon CV et mon Book, c’est à dire tout mon travail bien plus représentatif que mon CV seul !

2. Le Book “papier”

– L’extrait de Book

Si vous n’avez pas de Book en support numérique mais qu’un support papier, honnêtement dans le milieu de la mode, vous serez peu crédible. En revanche, même si vous n’avez pas de Book en ligne tout de suite, vous pouvez quand même faire un petit livret en format numérique PDF à joindre lors d’une candidature en ligne. Le tirage papier de ce PDF que vous appellerez “Extrait de Book” dans lequel l’essentiel de votre travail sera présenté vous permettra de l’envoyer par courrier avec votre CV et lettre de motivation. Glissez dans votre lettre de motivation que vous pourrez mieux présenter votre travail lors de votre rencontre grâce à votre “grand” Book que vous ne manquerez pas d’apporter et qui présentera les matériaux sous forme d’échantillons avec lesquels vous avez travaillé (que le numérique ne peut montrer).

– LE BOOK

20181014_090512 (Photo d’une page de mon book version papier)

Pour commencer, il vaut mieux utiliser un porte-vues noir A4  (ou A3 si vous avez de belles photos, il en existe pour 20 euros environ sur Amazon) rigide avec une vue sur la première de couverture que vous pourrez personnaliser avec en titre vos noms et prénoms, la mention “BOOK” et une photo. Le noir met en valeur les photos, c’est le noir théâtral. Mettez donc une page de titre sur la 1ère vue et 1 CV au dos comme un sommaire. Glissez  plusieurs CV à la fin de votre Book pour les distribuer à chaque fois que vous le montrerez à un pro. Faites des rubriques “costumes “ , “Accessoires” etc… Dans l’idéal, c’est de glisser votre croquis avec les échantillons page gauche et la photo page de droite. la présentation doit être irréprochable pour mettre en valeur l’originalité de vos travaux.  Glissez une feuille de Canson noire dans chaque pochette et centrez vos photos avec légendes et titres de vos modèles. Montrez que vous êtes pro. Les photos de vos modèles doivent être faites sur un fond neutre (exit le bazar derrière, les couleurs de la nappe de la table en désaccord avec vos créations). Les photos de vos modèles sur un mannequin ou un cintre sur un fond blanc, noir ou gris sont idéales pour commencer. Pensez que le Book est votre carte de visite.

 

III. Préparer un CV de mode

On n’attend pas le même CV d’un secrétaire que d’un styliste ou d’un modéliste tant au niveau du contenu qu’au niveau de la forme.

Si vous avez peu d’expériences, mettez vos compétences avant vos expériences et ne négligez pas les centres d’intérêts ! Mettez en photo l’une de vos créations en filigrane et mettez des couleurs dans le titre. Soyez original(e) mais clair. Adoptez la même police pour toute la page et titrez bien vos rubriques. Mettez un titre à votre CVStyliste” ou “ Modéliste” “ Créateur de mode” “Couturier” “Stagiaire en stylisme-modélisme “. Il est vrai que vous aurez votre CV en ligne mais lors de l’entretien, on peut vous le demander en format papier A4. En plus d’en mettre un sur la 2ème vue, vous en glisserez quelques uns ainsi dans la dernière page de porte-vues. Ainsi votre Book paraîtra structuré. Et vous pourrez en distribuer à la fin de l’entretien comme des cartes de visites. Pour cela, imprimez-le toujours sur du papier légèrement cartonné ou renforcé. Un conseil, plutôt que de mettre une photo d’identité classique, mettez une photo de vous en situation de travail. Pour ma part ma photo avait été prise par une photographe lorsque j’étais costumière en Grèce au Club Med. On m’y voit en train de travailler la plume sur un dossard de spectacle de revue (photo ci-après).

Isabelle Carré plumassière pour la revue club med Grégolimano en GrèceI. Carré, Club Med, Grégolimano, Grèce

IV. Votre expertise : formation, compétences, savoir-faire, centres d’intérêt.

  • Si vous postulez c’est que VOUS AVEZ DES COMPÉTENCES. Mettez-les en valeurs surtout si vous avez peu d’expérience professionnelle. Mettez en avant la solidité de votre formation de votre école ou en tant qu’apprenti ou bien si ce n’est pas le cas expliquez comment vous vous êtes formé(e) en tant qu’autodidacte.

Tous les moyens de communication (Book, CV, réseaux, etc…) mettent en avant votre niveau d’expert que vous êtes ou en devenir (si vous êtes étudiant par exemple).

Un conseil quand vous décrochez un entretien ou dans le ton de votre lettre de motivation : soyez vous-même mais RESTEZ HUMBLES ! Si vous n’êtes pas embauché(e), acceptez et demandez pourquoi vous ne l’êtes pas pour que vous puissiez vous améliorer. Cela vous permettra d’avoir une longueur d’avance que les prochains candidats lors d’un autre entretien.

Je me souviens de mon premier Book où j’avais mis beaucoup d’amour ! Je décroche un entretien avec une costumière de l’Opéra Comique à Paris. C’était la première fois que je rencontrais une experte. Elle me fit comprendre que mon Book n’était pas pro. Je l’avais présenté à mes parents, ma famille, mes amis qui l’avaient trouvé “génial” mais jamais à une pro du milieu. Seulement, sortie de ce cercle, mon Book était un fiasco. Il ne mettait pas en valeur mon niveau de compétences. En effet je m’étais attachée à faire une présentation qui ressemblait à du scrapbooking. Pour du coup, il avait des airs de loisirs créatifs mais on était loin du Book pro !

C’est une artiste-professeur d’arts appliqués qui m’a expliqué à mes débuts comment présenter mon travail.  Je l’ai corrigé jusqu’à ce qu’elle me dise que c’était bien. Cela a fait toute la différence dans le milieu. N’hésitez donc pas à le présenter à des experts et n’ayez surtout pas peur de la critique ! au contraire cherchez-là pour vous améliorer !

  • participer à des concours vous aidera à enrichir votre Book, mais également vos compétences. Les sujets de concours ont été réfléchis par des commissions composées souvent de professionnels. Le fait d’y participer vous permettra de vous surpasser et d’explorer des ”terres inconnues” de la mode comme travailler de nouveaux matériaux ou d’une autre manière comme par exemple tout en “up cycling”, de travailler des matières improbables comme le papier toilette ou le sac poubelle façon haute couture comme sur deux de mes modèles. Les deux modèles avaient gagné le troisième prix du concours Start’in mode au Palace le Majestic de Cannes. Le jury composé d’une ancienne rédactrice du magazine Vogue version française, de la directrice de la boutique Chanel de Cannes et d’autres que j’ai oublié.

V. Parler anglais si possible.

Dans le milieu, la plupart des recruteurs aujourd’hui demande l’anglais courant. Si vous parlez une autre langue que le français, faites en sorte qu’on le voit bien sur votre CV. Cette compétence est devenue indispensable. Si ce n’est pas le cas, prenez des cours pour avoir au moins quelques notions.

VI. Préparer une lettre de motivation.

Ne faites une lettre de motivation que si on vous la demande dans une annonce du site Fashion job par exemple ou si vous postulez en ligne ou par courrier. Mais, vous verrez que si vous appliquez le conseil du réseau, la lettre vient dans un second temps, bien après. Vous la personnaliserez tout naturellement car vous connaîtrez sans doute déjà l’entreprise et ainsi elle pourra commencer de cette manière là :  “Suite à notre rencontre lors de l’exposition “Mode et création” je vous confirme que je souhaite postuler au poste de “couturier” etc ….Ainsi vous n’écrirez la lettre que si on vous la demande pour répondre aux règles administratives de la “boîte

 

En conclusion, chaque rubrique mériterait de faire l’objet d’un article. Il y a tant à dire. J’espère au moins  vous avoir donné quelques pistes sur ce que je sais et sur ce qui a marché pour moi.

Ce qu’il faut retenir, c’est que le Book et le réseau sont le duo gagnant !

Et vous qu’en pensez-vous ? Qu’est-ce qui a marché pour vous dans ce secteur de la mode ? ou bien qu’est-ce qui n’a pas fonctionné ? Dites-le moi en me laissant un commentaire ci-dessous et pour que nous puissions en débattre dans la joie et la bonne humeur  Smile !

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *